Crédits : Pacte du pouvoir de vivre

Régionales 2021 en Bourgogne Franche-Comté

06/06/2021

Les 20 et 27 juin 2021, les citoyen·ne·s seront appelé·e·s à voter pour leurs représentant·e·s à la région Bourgogne Franche-Comté pour les 6 prochaines années. Échelon stratégique dans les territoires, les régions ont une place essentielle dans de nombreux domaines touchant les jeunes et les étudiant·e·s.

Pour autant, les jeunes n’ont jamais été aussi éloigné·e·s du dialogue avec les acteur·rice·s régionaux·ales. Avec un taux d’abstention estimé à 75% en 2015 chez les 18-24 ans, les jeunes de Bourgogne Franche-Comté doivent renouer un lien de confiance avec leurs représentant·e·s. Les politiques régionales de transport, d’orientation, de formation, d’insertion, d’innovation, ont un impact quotidien sur les jeunes, et les réponses apportées doivent être à la hauteur des enjeux.

De nombreux défis sont à relever pour les six prochaines années, et des politiques durables et ambitieuses doivent être construites. Dans cette contribution, les premières organisations représentatives des étudiant·e·s et des jeunes des sites universitaires de la région adressent aux candidat·e·s leur plaidoyer pour la jeunesse.

[ADMIN] Contribution Régionales (1).pdf

Les listes candidates

Pour une région qui vous protège (RN-LDP-PL-LAF) portée par Julien Odoul, conseiller régional sortant et conseiller municipal de Sens.

Pour la Bourgogne et la Franche-Comté (LR-DLF-MEI-LMR-UDI-SL-LC) portée par Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône.

La Région partout et pour tous (LREM-Agir-TdP-MoDem-MR-UDI diss.) portée par Denis Thuriot, maire de Nevers.

Écologistes et Solidaires (EÉLV-CÉ-GÉ) portée par Stéphanie Modde, conseillère municipale de Dijon.

La Bourgogne-Franche-Comté par cœur (PS-PCF-PRG) portée par la présidente sortante du conseil régional, Marie-Guite Dufay.

Le Temps des cerises (GRS-LFI-ND-PP-GDS-E!-G.s-LRDG) portée par Bastien Faudot, conseiller départemental du Territoire de Belfort.

Lutte ouvrière : le camp des travailleurs (LO) portée par Claire Rocher.

Le mode de scrutin

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté est doté de 100 sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité majoritaire. Il est fait recours au scrutin proportionnel plurinominal mais celui ci est combiné à une prime majoritaire de 25 % des sièges attribuée à la liste arrivée en tête, si besoin en deux tours de scrutin. Les électeurs votent pour une liste fermée de candidats, sans panachage ni vote préférentiel. Les listes doivent respecter la parité en comportant alternativement un candidat homme et une candidate femme.

Au premier tour, la liste ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire, et les sièges restants sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchi le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés, y compris la liste arrivée en tête.

Si aucune liste n'a recueilli la majorité absolue, un second tour est organisé entre toutes les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent néanmoins fusionner avec les listes pouvant se maintenir. La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu'au premier tour, la seule différence étant que la prime majoritaire est attribuée à la liste arrivée en tête, qu'elle ait obtenu ou non la majorité absolue.

Sièges par départements

  • Côte d'or : 19 conseillers régionaux ;

  • Doubs : 19 conseillers régionaux ;

  • Jura : 9 conseillers régionaux ;

  • Nièvre : 8 conseillers régionaux ;

  • Haute-Saône : 8 conseillers régionaux ;

  • Saône-et-Loire : 20 conseillers régionaux ;

  • Yonne : 12 conseillers régionaux ;

  • Territoire de Belfort : 5 conseillers régionaux ;

Soit un total de 100 conseillers régionaux élus (59 pour la Bourgogne et 41 pour la Franche-Comté).

Le pacte de pouvoir de vivre

Le 3 juin dernier associations, syndicats, fondations et mutuelles se sont mobilisés dans le cadre du Pacte du Pouvoir de vivre de Bourgogne Franche-Comté pour organiser un débat avec 5 des 7 têtes de liste pour ces élections des 20 et 27 juin prochain. Emploi, jeunes, territoires, santé & prévention, responsabilité sociétale des entreprises et organisations, tels étaient les thèmes retenus pour ce débat. Quentin GENELOT, président de la
FEBIA a ainsi eu l'occasion d'intervenir en tant que co-organisateur, pour porter la voix des jeunes et questionner les candidats
sur leur vision du travail avec les jeunes sur les politiques publiques les concernant..

En fin d'après-midi, les partenaires du Pacte du Pouvoir de vivre de notre région avaient donc invité les citoyens à un débat avec 5 des 7 têtes de liste candidates aux élections régionales :

  • Marie-Guite DUFAY, La Bourgogne-Franche-Comté par cœur (Parti socialiste, Parti radical de gauche, Parti communiste français) - Présidente sortante

  • Bastien FAUDOT, Le Temps des cerises (Gauche républicaine et socialiste, La France insoumise, Nouvelle Donne, Place publique, Gauche démocratique et sociale, Génération.s, Ensemble !)

  • Stéphanie MODDE, Écologistes et Solidaires (Europe Écologie Les Verts, Cap écologie, Génération écologie)

  • Denis THURIOT, La Région partout et pour tous (La République en marche, MoDem, Agir, Territoires)

A noter que Gilles PLATRET, Pour la Bourgogne et la Franche-Comté (Les Républicains, Union des démocrates et indépendants, Mouvement écologiste indépendant, Les Centristes, Le Mouvement de la ruralité, Debout la France) qui avait été invité s’est désisté quelques heures avant le débat.