Crédits : Willfried Wende

Rentrée 2020 : une rentrée masquée

31/08/2020 - màj 03/09/2020

De Dijon au Creusot, de Nevers à Auxerre, la rentrée sera masquée !

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos recevant du public ainsi que dans les lieux estimés pertinents par les préfets de chaque département, en fonction de la situation épidémique locale.

En Bourgogne, les préfectures, communes et même l'université de Bourgogne ont mis en place de nouvelles consignes plus strictes pour lutter contre le coronavirus. Les arrêtés se multiplient, concernant notamment le port du masque dans l'espace public et nous vous proposons un récapitulatif pour y voir plus clair !

Du côté de l'université de Bourgogne

Conformément aux directives gouvernementales, l’université de Bourgogne a décidé d'imposer le port du masque dans tous les lieux clos et dès lors que la distanciation physique n’est pas possible (même en extérieur donc).

Attention : si un étudiant refuse de porter son masque en cours, l’enseignant peut décider de l’exclure du cours et établir un procès-verbal qui sera transmis à la commission disciplinaire par la composante.

Pour vous permettre de limiter l’impact financier de cette mesure, chaque étudiant·e recevra deux masques lavables en tissu.

A Dijon et dans l'agglomération

Depuis le 15 août, la préfecture de Côte d'Or a décidé de rendre obligatoire à Dijon le port du masque obligatoire dans certains secteurs à forte concentration de personnes. C'est-à-dire une majeure partie du secteur piétonnier, l'esplanade de la gare ainsi que l'avenue Foch.

La consigne vaut 7 jours sur 7, mais uniquement entre 10 et 2 heures du matin. Elle s’applique également aux heures de marchés alimentaires dans les villes de Dijon (Les Halles, Fontaine-d’Ouche, Canal), Chenôve, Quetigny, Longvic et Talant.

L'arrêté préfectoral oblige le masque « à l’extérieur dans l’espace public ». Il concerne donc en priorité les piétons qui déambulent dans le secteur historique de Dijon. Précision toutefois, les cyclistes, skateurs, joggeurs et pilotes de trottinette utilisant aussi la voie publique ont le même devoir de porter un masque.

MISE A JOUR DU 03 SEPTEMBRE 2020

A partir de samedi 5 septembre, le port du masque sera obligatoire sur l'ensemble des 8 communes suivantes :

  • Dijon

  • Chenôve

  • Longvic

  • Talant

  • Quetigny

  • Fontaine-lès-Dijon

  • Saint-Apollinaire

  • Ahuy (ZAC des Grandes Varennes)

L'arrêté est valable pour une durée d'un mois de 8h à 00h sur l'ensemble de l'espace public.

Auxerre

Les services de la préfecture planchent encore sur l'élaboration d’arrêtés spécifiques pour durcir le port du masque dans les communes et sur les marchés découverts.

Le Creusot

Pas de décision supplémentaire en dehors du port du masque dans les lieux publics clos.

Nevers

Pas de décision supplémentaire en dehors du port du masque dans les lieux publics clos.

Chalon-sur-Saône

La Ville de Chalon-sur-Saône a décidé début août de rendre le port du masque obligatoire à l’ensemble des marchés de la commune ainsi que dans les zones de forte affluence : place de l'Hôtel-de-Ville, rues piétonnes du centre-ville, rue Général Leclerc, place de Gaulle, place de Beaune, place Saint-Laurent, rue de Strasbourg, quai des Messageries, quai Gambetta et place du Port Villiers. Cette obligation s'étend de 10h à 2h du matin, 7 jours sur 7.

Mâcon

Pas de décision supplémentaire en dehors du port du masque dans les lieux publics clos.

Cluny

La ville de Cluny a étendu ces mesures afin de limiter la propagation du virus sur son territoire.

Le port du masque sera désormais obligatoire sur le marché hebdomadaire du samedi matin de 7 à 14 heures et dans le centre-ville le samedi matin également de 9 à 14 heures.

Les deux prochains marchés d’été sont également concernés, mercredis 19 et 23 août de 17 à 22 heures.

Et en cas de non-respect ?

Le non-respect de cette obligation est punie de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème catégorie, soit 135 € et, en cas de récidive dans les 15 jours, d’une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe, soit 1500 €.